Febelfin continue de s’investir dans le trajet d’accompagnement afin notamment d’aider les travailleurs touchés par la fermeture de Ford Genk

11/12/2013

Au début du mois, la Représentante flamande Joke Quintens a adressé une lettre ouverte à Febelfin sur son blog.

Dans cette lettre, elle fait part de ses préoccupations concernant le fait que les travailleurs de Ford Genk ne pourraient pas s’adresser à leurs agences de banque locales pour y soumettre leurs questions financières. Il semblerait que l’un ou l’autre employé de banque témoigne d’un certain manque de connaissances et de sensibilité concernant le trajet d’accompagnement mis en place par le secteur financier conjointement avec le ministre-président flamand Kris Peeters. Se fondant sur l’idée que leurs collègues n’auraient pas été aidés, les autres travailleurs seraient purement et simplement découragés de prendre contact avec leur propre banque.  

Febelfin tient d’abord et surtout à remercier Joke Quintens de faire part de ses préoccupations et de partager ses expériences : le feedback venant du terrain permet en effet à Febelfin de mieux ajuster le trajet d’accompagnement des banques concernées au public cible.

Nous partageons les préoccupations de Madame Quintens. Il est fondamental que le trajet d’accompagnement soit connu dans toutes les branches d’une institution financière. C’est la seule manière pour que les gens en difficultés financières (du fait d’une faillite ou d’une restructuration d’une entreprise comme chez Ford Genk ou pour une autre raison) puissent être pris en charge d’une manière adéquate par les employés de l’agence locale.

Febelfin a dès lors mis en place une structure complète pour implémenter le trajet d’accompagnement de manière souple. Chacun de nos membres a reçu à plusieurs reprises une circulaire expliquant soigneusement les tenants et aboutissants du trajet d’accompagnement, ainsi qu’un dépliant  et une affiche destinée à inciter le client à s’adresser à son banquier en cas de difficultés financières. Aujourd’hui, nous renvoyons cette circulaire à tous les membres en leur demandant expressément de répercuter les informations à travers toute leur organisation.

Nous donnons à tous les clients le conseil de prendre au plus vite contact en personne avec leur banque en cas de difficultés financières. Ensemble, ils pourront voir quelles solutions peuvent être développées.

Dans chaque institution financière, il existe un point de contact qui offre une aide de première ligne, éventuellement sous la forme d’un renvoi au service interne compétent auprès du siège central, du siège régional ou de l’agence locale. Le numéros de ces points de contact sont à retrouver ici, ce, avec tout un tas d’autres informations intéressantes sur le trajet d’accompagnement.

Plus sur: